Les relations touristicocommerciales avec le Nord est de la Chine
11 janvier 2016

QUESTION ORALE DE M. EVRARD À M. COLLIN, MINISTRE DE L'AGRICULTURE, DE LA NATURE, DE LA RURALITÉ, DU TOURISME ET DES INFRASTRUCTURES SPORTIVES, DÉLÉGUÉ À LA REPRÉSENTATION À LA GRANDE RÉGION, SUR « LES RELATIONS TOURISTICOCOMMERCIALES AVEC LE NORD-EST DE LA CHINE »

M. le Président.

- L'ordre du jour appelle la question orale de M. Evrard à M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la

Représentation à la Grande Région, sur « les relations touristico-commerciales avec le Nord-Est de la Chine ».

La parole est à M. Evrard pour poser sa question.

M. Evrard (MR).

- Monsieur le Ministre, suite au protocole de coopération signé en juin par la Région, vous avez effectué ces derniers mois quelques démarches en vue de favoriser les relations touristicocommerciales avec le nord-est de la Chine.

Il existe via l’aéroport de Bierset trois vols par semaine qui assurent actuellement la liaison vers la

Chine.

Or, il me revient que dès l'arrivée de Bierset, une promotion est mise en place et organisée pour orienter les passagers vers des points économiquement et touristiquement attractifs vers les pays limitrophes.

Vous le savez comme moi, Bierset est situé à quelques encablures de l’Allemagne et des Pays-Bas.

Avez-vous une évaluation des flux générés vers ces pays au départ de Bierset ?

Avez-vous initié des actions concrètes afin d'accueillir, dans les meilleures conditions possibles, le tourisme chinois, ne fût-ce qu'au niveau de la compréhension de la langue ?

M. le Président.

- La parole est à M. le Ministre Collin.

M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région.

- Depuis avril 2015, le tour opérateur U-Tour opère la première liaison charter low cost en Europe vers Liège Airport. Sont ainsi proposés effectivement trois vols par semaine décollant de trois villes du nord de la Chine. Ces vols représentent un potentiel théorique de 60 372 personnes par an à qui sont proposés des circuits européens au départ de Liège pour visiter un maximum de lieux en Europe en 15 jours à un prix low cost.

En fonction de cela, Wallonie-Bruxelles Tourisme a préparé plusieurs propositions de produits phares reprenant des lieux en Wallonie pour faire les diverses choses qui sont attendues des touristes chinois, c'est-à-dire prendre des photos, organiser une visite, faire du shopping, manger ou passer la nuit. Celles-ci ont retenu l'intérêt du tour opérateur que nous avons rencontré lors de la mission wallonne à Pékin à l'automne dernier. Par ailleurs, des négociations sont en cours avec U-Tour pour diversifier leur clientèle et proposer des offres en Wallonie permettant des retombées économiques complémentaires.

La mission commerciale en Chine à l'automne 2015 a permis d'initier des relations commerciales avec une vingtaine d'autres tours opérateurs et de renforcer aussi les relations avec Hainan Airlines. L'analyse du marché chinois a constitué bien entendu un préalable à tout le travail de promotion et de prospection. Vu la taille de celui-ci, des choix ont été faits sur les cibles et les régions prioritaires : Pékin, Shanghai, les provinces et villes chinoises jumelées avec des provinces et villes wallonnes, sachant que WBT travaille en étroit partenariat avec les prestataires touristiques wallons intéressés par le marché chinois.

En ce qui concerne le profil des touristes chinois, 85 % des nuitées chinoises en Wallonie sont liées à du tourisme de loisirs et 15 % à des déplacements d'affaires. Dans la suite de la mission, WBT prépare actuellement un modèle de référence d'une signalétique en chinois, que ce soit pour les parkings, le WiFi, les toilettes, et cetera, aussi pour les attractions, les sites, les hébergements, les aéroports, et organise des formations pour les prestataires touristiques wallons, particulièrement concernant la mentalité chinoise, la culture, l'accueil et les négociations commerciales.

Pour le dernier volet de votre question, il est bien évident que les services de WBT travaillent en partenariat étroit avec l'AWEx et WBI. Il faut savoir, par exemple, que la représentation WBT à Pékin que j'ai voulu assurer à partir de 2015, est implantée dans les bureaux de WBI.

M. le Président. - La parole est à M. Evrard.

M. Evrard (MR).

- Merci, Monsieur le Ministre, pour ces réponses. Je vois que vous êtes actif en la matière et je m'en réjouis, parce qu'effectivement, on peut se rendre compte que pas mal de voyageurs qui s'orientent vers les pays limitrophes naturellement, peuvent être captés, notamment en matière touristique plus particulièrement vers la Wallonie. Toutes les initiatives qui visent à renforcer en tout cas et à mieux médiatiser les potentialités de la Wallonie sont positives.

Un petit bémol, vous évoquez le partenariat avec WBT. Il est clair – je l'ai évoqué dernièrement lors d'une interpellation – que l'on sait ce qu'il en est, on a un peu le sentiment que Bruxelles travaille un petit peu plus de son côté et de manière plus autonome. Donc il faudra être vigilant effectivement à ce que les informations puissent aussi avoir des retombées effectives pour la Wallonie.

. P.W.- C.R.A.C. N° 75 (2015-2016) - Lundi 11 janvier 2016 4




Source : http://parlement.wallonie.be