Les mesures prises en faveur du tourisme wallon.
11 janvier 2016

QUESTION ORALE DE M. EVRARD À M. COLLIN, MINISTRE DE L'AGRICULTURE, DE LA NATURE, DE LA RURALITÉ, DU TOURISME ET DES INFRASTRUCTURES SPORTIVES, DÉLÉGUÉ À LA REPRÉSENTATION À LA GRANDE RÉGION, SUR « LES MESURES PRISES EN FAVEUR DU TOURISME WALLON »

M. le Président. - L'ordre du jour appelle la question orale de M. Evrard à M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la

Représentation à la Grande Région, sur « les mesures prises en faveur du tourisme wallon ».

La parole est à M. Evrard pour poser sa question.

M. Evrard (MR).

- Monsieur le Ministre, ce n'est pas une surprise, vous le savez, les événements de ces dernières semaines, liés notamment à la menace terroriste, ont évidemment impacté le secteur touristique.

On sait que cette situation a des répercussions non négligeables sur l'ensemble du secteur, principalement évidemment dans les grandes villes et notamment sur Bruxelles.

Monsieur le Ministre, avez-vous un premier bilan touristique de l’Observatoire du Tourisme suite aux vacances de Noël ? C'est peut-être un petit peu prématuré, notamment en ce qui concerne la fréquentation des hébergements, des restaurants ou attractions touristiques ? Constate-t-on une diminution, suite notamment à ces derniers événements ? Et dans l'affirmative, de quel ordre ? Quelles sont les régions les plus touchées ? S'agit-il des grandes villes, a-t-on ressenti aussi un impact dans les régions plus rurales ?

Vous savez, Monsieur le Ministre, que votre collègue, Ministre-Président de la Région bruxelloise a confirmé le lancement d'une campagne visant à redorer l'image de Bruxelles. Comptez-vous faire le même genre d'initiative ici, en Wallonie ? Sera-ce une des priorités de la nouvelle structure Wallonie Tourisme ?

Comment va s'articuler cette éventuelle campagne autour des grandes villes wallonnes ou encore des régions à vocation plus touristique ?

M. le Président. - La parole est à M. le Ministre Collin.

M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région.

- J'ai effectivement demandé à l'Observatoire du Tourisme wallon de réaliser un baromètre des vacances d'hiver 2015-2016. Plus de 500 prestataires touristiques ont répondu à cette enquête.

Retenons que cette période aura été globalement bénéfique pour le secteur des hôtels, surtout pour les hébergements de terroir, et ce malgré l'absence de la neige. On sait que c'est un des éléments de séduction pendant les vacances.

Le taux d'occupation des hôtels a été de 46,6 % soit une hausse de 1 % par rapport à l'an dernier à la même époque. Les hébergements de terroir enregistrent, pour leur part, un taux d'occupation de 73%, soit 4 % de mieux que l'an dernier. Par contre, les villages de vacances sont en chute de 11 %. Les centres de tourisme social enregistrent quant à eux une hausse de 8 %.

L'ensemble des types d'hébergements connaît une augmentation du taux d'occupation, à l'exception notable des villages de vacances dont la baisse suffit à faire diminuer la moyenne générale.

Au niveau géographique, les Provinces de Liège et de Luxembourg connaissent le taux d'occupation le plus haut, respectivement 63 % et 60 %. Le Luxembourg a ainsi enregistré une hausse de 3 % de la fréquentation de ses hébergements.

Concernant le second point de votre question relatif à une éventuelle campagne par rapport à l'étranger au vu de l'actualité que nous connaissons, nous veillons – et nous allons continuer à le faire – à intégrer des messages totalement rassurants dans les actions de promotion prévues en 2016, tant au bénéfice de la Wallonie verte, que la campagne et des villes wallonnes.

Nous insistons d'ailleurs régulièrement dans les campagnes spécifiques aux villes sur le caractère chaleureux, le caractère d'accueil, le caractère à taille humaine de nos villes. Pour le moment, il n'est pas utile de venir avec une touche spécifique sur le seul aspect sécurité, qui pourrait d'ailleurs à la limite attirer une attention sur d'éventuels problèmes virtuels alors que nous ne souffrons pas pour l'instant des mêmes difficultés de médiatisation que la Ville de Bruxelles.

M. le Président. - La parole est à M. Evrard.

M. Evrard (MR).

- Merci, Monsieur le Ministre, pour votre réponse qui me convient. Je me réjouis de voir que vous avez déjà une vision assez exhaustive de la situation et de l'évolution touristique dans notre

Région qui n'est manifestement pas affectée par les événements que j'ai signalés tout à l'heure.

Il y a une baisse importante au niveau des villages de vacances qui doit nous interpeller et nous pousser à essayer d'en comprendre les raisons. Pour le reste, je vous remercie pour cette réponse.

P.W.- C.R.A.C. N° 75 (2015-2016) - Lundi 11 janvier 2016 4




Source : http://parlement.wallonie.be