Le financement de la formation à la gestion des clubs de football
11 janvier 2016

Question écrite d’Yves Evrard, Député, à René Collin,

Ministre des Sports sur le financement de la formation à la gestion des clubs de football

Monsieur le Ministre,

Lors d’une question orale posée en juin 2015, nous avons eu l’occasion d’aborder la notion de formations proposées aux clubs sportifs. Vous nous avez signalé que l’Association interfédérale du sport francophone (AISF) proposait, en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, une série de formations pour dirigeants de clubs sportifs et gestionnaires de fédérations sportives. Vous avez également signalé que vous étiez ouvert à ce que l’offre des formations soit complétée par des organismes privés auxquels les clubs pourraient également faire appel. Vous n’avez toutefois pas abordé l’aspect financier.

Je souhaiterais avoir davantage d’explications sur le mécanisme de financement ou sur la manière dont les subsides seront octroyés aux clubs qui s’investissent dans la gestion et suivent les modules de formation que vous avez évoqué.

De la même manière, j’aurais voulu savoir si un club qui fait appel à un opérateur privé pouvait également bénéficier d’une subvention et sous quelle forme.

Je vous remercie pour vos réponses.

Réponse de M. COLLIN, Ministre des Sports, à la question écrite n°119 de M. EVRARD, Député de la Communauté française, intitulée « Financement de la formation à la gestion des clubs de football ».

L’Association interfédérale du sport francophone (AISF) organise depuis de nombreuses années des formations, sur 2 niveaux, afin de transmettre à nos dirigeants de clubs sportifs les clefs nécessaires aux différentes thématiques auxquelles ils sont confrontés dans leur club : gestion, communication, marketing, pouvoirs publics. Par complément de formation, il fallait entendre déclinaison spécifique des modules existants en fonction des disciplines. La Ligue Francophone de Hockey a déjà, en collaboration avec l’AISF, mis en place des axes de formation complémentaires afin de répondre aux demandes précises de ses clubs. Ces requêtes abordent des thématiques liées à la gestion propre des clubs de hockey. Les autres fédérations ont bien évidemment été invitées à faire connaitre leurs suggestions pour leurs propres cercles sportifs. Le calcul du subside alloué à un club de football prend en considération la qualification des dirigeants qui auraient suivi les formations de l’AISF. Vu le nombre de clubs, il n’apparaît pas opportun , tant d’un point de vue budgétaire que dans un souci de cohérence de gestion, de multiplier des aides individuelles pour des formations privées organisées différemment d’un club à l’autre sans possibilité d’en vérifier la pertinence et la plus-value. C’est à l’Association des Clubs Francophones de Football (ACFF) qu’il incombe de déterminer, avec l’AISF, le contenu de modules spécifiques.




Source : http://parlement.wallonie.be