La restructuration des maisons du tourisme et son incidence sur le personnel en fonction
15 février 2016

Question écrite de M . Yves Evrard à M . René Collin , Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région sur :''La restructuration des maisons du tourisem et son incidence sur le parsonnel en fonction''.

Question écrite du 01/02/2016

M . Yves EVRARD (MR).

La réforme annoncée du paysage touristique comprend notamment la restructuration des Maisons de Tourisme. Ceci fait l’objet de débats depuis maintenant quelques mois.

Selon les différentes régions, certaines d’entre elles vont voir leur composition complètement transformée soit par une fusion, soit par l’intégration de nouvelles communes dans la perspective d’un nouveau découpage géographique.

Les anciennes ASBL constituées en Maisons du tourisme (MT) devront donc disparaître pour faire place à la création de nouvelles ASBL reprenant les nouveaux territoires couverts.

Monsieur le Ministre a assuré qu’aucun emploi ne serait sacrifié lors de la restructuration et la diminution du nombre de Maisons du tourisme. Cependant, les personnes actuellement employées dans les anciennes Maisons du tourisme ont-elles nominativement l’assurance d’être reprises dans les nouvelles Maisons du tourisme ?

En d’autres termes, puisqu’il s’agit de mettre en place de nouvelles ASBL, Monsieur le Ministre a-t-il donné des indications précises pour que le personnel précédemment sous contrat soit nominativement garanti de conserver son emploi ?

Enfin, Monsieur le Ministre nous avait annoncé une réduction de moitié du nombre des Maisons du tourisme. Actuellement, dans les faits, il semble que la situation soit plus proche d'une réduction de 30 % seulement. Va-t-il s'en tenir au paysage actuel ou forcer de nouveaux accords pour atteindre l'objectif qu'il nous avait fixé ?

Réponse du 15/02/2016

M . René COLLIN , Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région.

La Déclaration de politique régionale indique expressément que la Réforme des Maisons du Tourisme devra s’opérer sans aucune perte d’emploi.

Actuellement, des réunions techniques réunissant des représentants de mon Cabinet, du Commissariat général au Tourisme, du Département de l’Emploi et de la Formation - Service public de Wallonie - et des différents acteurs composant les futures Maisons du Tourisme sont organisées sur le terrain.

Ces réunions ont pour objectif, d’une part, d’exposer toutes les étapes nécessaires au bon accomplissement de cette réforme et, d’autre part, de soulever les problématiques spécifiques à chaque territoire afin d’accompagner les acteurs et résoudre ces difficultés.

La question du personnel est notamment abordée dans le cadre de ce second volet sachant qu’il est impossible d’imposer une ligne de conduite identique et commune à l’ensemble du territoire de la Région wallonne. Il y a lieu de tenir compte des volontés de chacun, tant des gestionnaires des Maisons du Tourisme que du personnel concerné.

Quant au nombre futur des Maisons du Tourisme, celui-ci n’est, à ce jour, pas encore déterminé.




Source : http://parlement.wallonie.be