Le respect des heures d'ouverture des OT et syndicats d'initiative
15 février 2016

Question écrite de M . Yves Evrard à M . René Collin , Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région sur : ''Le respect des heures d'ouverture des offices du tourisme et syndicats d'initiative''.

Question écrite du 01/02/2016

M . Yves EVRARD (MR) .

Les syndicats d’initiative et les offices du tourisme font l’objet d’une reconnaissance par le Commissariat général au tourisme (CGT) et sont de ce fait soumis à des règles de fonctionnement, notamment quant aux jours et horaires d’ouverture.

Si l’obligation existe bien, qu’en est-il du contrôle ? L’administration nous indique que théoriquement, ce contrôle devrait être exercé par leurs soins, mais que dans la pratique, il leur est quasiment impossible d’exercer ce rôle.

Or, il nous revient que très souvent les horaires d’ouverture ne sont pas respectés dans leur totalité ?

Quels sont les moyens mis en place pour vérifier que les offices du tourisme ou les syndicats d'initiative répondent bien aux obligations imposées par le Code wallon du tourisme ?

Monsieur le Ministre a-t-il eu des retours de touristes ayant trouvé porte close et, si oui, quelles suites a-t-il données à ces plaintes ?

Réponse du 15/02/2016

M . René COLLIN , Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Infrastructures sportives, délégué à la Représentation à la Grande Région.

Les Syndicats d’Initiative et les Offices du Tourisme, pour bénéficier de la reconnaissance du Commissariat général au Tourisme (CGT), doivent effectivement être ouverts un nombre minimal de jours et heures par an.

Le contrôle est effectué ponctuellement par les agents du CGT, soit suite à une information reçue, soit à l’occasion d’un déplacement dans la région où se situe le Syndicat d’Initiative ou l’Office du Tourisme.

Lorsque le CGT est saisi d’une plainte dans ce cadre - ce qui est très rare -, celle-ci fait l’objet d’un contrôle immédiat.

Soucieux de rappeler aux Syndicats d’Initiative et Offices du Tourisme leurs obligations liées aux jours et heures d’ouverture, le CGT a d’ailleurs transmis à ceux-ci le 7 juillet 2015 un courriel dans ce sens.

En matière de contrôles, le Commissariat général au Tourisme dispose d’un service d’Inspection touristique chargé d’opérer ceux-ci.

Je n’ai personnellement jamais été saisi de plaintes émanant des touristes quant au non-respect des horaires par les organismes concernés.




Source : http://parlement.wallonie.be