Les ASBL innovantes en matière d'aide à la recherche d'emploi
02 mai 2016

Les ASBL innovantes en matière d’aide à la recherche d’emploi

  • Session : 2015-2016
  • Année : 2016
  • N° : 246 (2015-2016) 1
  • Question écrite du 02/05/2016
    • de EVRARD Yves
    • à TILLIEUX Eliane, Ministre de l'Emploi et de la Formation


En parallèle aux services offerts par le FOREm, certaines ASBL se sont créées pour aider différemment les personnes en recherche d’emploi. Basées sur la valorisation du potentiel humain, les méthodes d’accompagnement personnalisé des demandeurs d’emploi sont novatrices et axées sur l’humain, sur la communication et le dialogue.

Et cela fonctionne : les résultats sont probants. Les entreprises y trouvent visiblement un intérêt et font d’ailleurs de plus en plus appel à ces ASBL en développant avec elles un véritable partenariat en termes de ressources humaines.

Dernièrement, l’une d’entre elles vient encore d’innover en proposant une formation « Cap entreprises » dans laquelle des entreprises jouent le rôle de « parrains » en finançant la formation des chercheurs d’emploi et en les aidant, par exemple, notamment à optimiser leur entretien d’embauche.

Je parle ici d’une expérience locale que je connais bien.

Madame la Ministre a-t-elle connaissance d’autres ASBL développant le même type de projets dans la Wallonie ?

Ces initiatives ont-elles les moyens de se développer ?

Ne serait-il pas utile de s’inspirer de ce modèle pour optimiser les aides à la recherche d’emploi ?

Les formations dispensées par ces ASBL sont financées par le FOREm, la Province, la Région ; toutefois, les enveloppes des aides à la formation n’augmentent pas et la recherche de financement reste pour ces ASBL un souci majeur.

Ne serait-il pas judicieux de donner des moyens supplémentaires à ces ASBL dynamiques et innovantes qui visiblement obtiennent des résultats ?

Quels sont les leviers qui pourraient être activés pour aider mieux encore ces structures ?

  • Réponse du 25/05/2016
    • de TILLIEUX Eliane


Le FOREm est attentif aux initiatives émanant d'opérateurs susceptibles de contribuer à l'exercice de ses missions, au rang desquels on peut compter des ASBL et, plus largement, des opérateurs issus du secteur non marchand, qui ne sont pas nécessairement agréés par la Région wallonne pour leurs services d’insertion socioprofessionnelle, mais également des opérateurs privés marchands et du secteur public, notamment les CPAS.

Le FOREm cherche en effet des réponses additionnelles à son offre structurelle et une complémentarité qui peut s’apprécier sur la base de l’originalité de la méthode, de la localisation spécifique des actions proposées ou encore de prestations ciblées.

C'est ainsi que le FOREm mobilise des moyens régionaux ou relevants du Fonds social européen, notamment dans le cadre de la Garantie Jeunesse, pour inciter des opérateurs à déposer des projets incluant, chaque fois que possible, des partenariats avec des entreprises ou des secteurs d’activité, ce afin d’augmenter les chances d’insertion dans l’emploi des bénéficiaires ciblés.

À titre d'exemple, dans le cadre de la huitième édition de l’appel à projets du FOREm, 354 projets ont été retenus dont 45 émanant d'ASBL non agréées issues du secteur non marchand.

Tous ces projets ont pour objet d’aider de manière différenciée et/ou innovante les demandeurs d’emploi à augmenter leur employabilité et à s’insérer sur le marché du travail. 17 de ces projets concernent spécifiquement la recherche d'emploi.




Source : http://parlement.wallonie.be