Les contours de Wallonie Belgique Tourisme
06 juin 2016

Question orale de M. Evrard à M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, délégué à la Représentation à la Grande Région, sur « Les contours de Wallonie-Belgique Tourisme (WBT) »

Mme la Présidente. - L'ordre du jour appelle la question orale de M. Evrard à M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, délégué à la Représentation à la Grande Région, sur « les contours de Wallonie-Belgique Tourisme (WBT) ».

La parole est à M. Evrard pour poser sa question.

M. Evrard (MR). - Monsieur le Ministre, on reste effectivement à l'étranger puisque, interrogé récemment sur l'implication de la Wallonie dans la campagne « Positive Belgium » – plus précisément sur la représentation de la Wallonie à l'étranger – le ministre-président a évoqué la possibilité d’une collaboration transversale entre différents acteurs économiques et touristiques au travers d’implantations multiservices.

Je voulais vous interroger, Monsieur le Ministre, quant aux futurs contours de la nouvelle structure « Wallonie-Belgique Tourisme ».

Vous l'avez annoncé, elle sera opérationnelle dès 2017. Nous voici déjà à la moitié de l'année 2016.

Pouvez-vous faire le point sur ce dossier ?

Le paysage de la représentation touristique de la Wallonie dans différents pays va, semble-t-il, subir des modifications importantes : disparition de représentations dans certains pays, diminution des effectifs dans d’autres.

Monsieur le Ministre, pourriez-vous nous donner des informations précises quant aux modifications des différents postes de représentation touristique à l’étranger ?

Quels sont les pays concernés par des diminutions ou des suppressions de postes ?

D’autre part, pourriez-vous nous indiquer comment compte travailler WBT dans l’esprit tel qu’annoncé par votre collègue le Ministre-Président ?

Ce dossier fait-il l’objet d’un travail conjoint avec vos collègues en charge de l’économie et des relations internationales ?

Comment envisagez-vous les collaborations transversales entre les différents représentants de la Wallonie à l’étranger ? 

Pouvez-vous nous indiquer comment les postes itinérants évoqués par le Ministre-Président serviront la promotion de la Wallonie d'un point de vue touristique ?

Merci, Monsieur le Ministre.

Mme la Présidente. - La parole est à M. le Ministre Collin.

M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, délégué à la Représentation à la Grande Région. - Monsieur le Député, je rejoins la position du ministre-président Magnette indiquant que la Wallonie est bien entendu partie prenante pour participer à la campagne « Positive Belgium ».

Toutefois, par rapport à cette campagne, il me revient que quatre experts devraient à présent être désignés par le Fédéral et qu'en fonction des délais nécessaires aux différentes étapes, celle-ci pourrait ne prendre effet qu'en janvier 2017. C'est à vérifier.

Toujours dans le cadre de cette campagne « Positive Belgium », il a bien sûr été décidé en comité de concertation que WBT serait associé aux travaux. À ce jour, WBT n'a reçu aucune invitation à participer à une première réunion de travail dans ce cadre, mais je vous confirme que mes services sont à disposition pour valoriser la campagne fédérale une fois qu'elle sera connue, et pour y participer activement.

Je rejoins tout à fait M. le Ministre-Président Magnette sur le fait que le travail d'identité belge est totalement complémentaire au travail d'identité wallonne. D'ailleurs, à l'international, il importe de faire référence à la Belgique. Plus on s'éloigne du pays, plus c'est Bruxelles et la Belgique qui sont connus.

C'est ce qui m'a d'ailleurs conforté dans la nécessité de maintenir le mot « Belqique » dans l'appellation de la future structure en charge de la promotion touristique de la Wallonie dès 2017, puisque Wallonie-Belgique Tourisme succédera pour la promotion du tourisme en Wallonie, à Wallonie-Bruxelles Tourisme.

À ce propos, je vous confirme que nous œuvrons effectivement pour que celle-ci soit opérationnelle dès janvier 2017.

En ce qui concerne les représentations à l'étranger – on en a déjà parlé il y a quatre jours suite à une question de M. Hazée – je confirme que le Gouvernement wallon a souhaité limiter les représentations effectives à nos marchés prioritaires : la Flandre, les Pays-Bas, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni. S'y ajoutent également l'Italie et la Chine, marchés faisant l'objet d'autres questions parlementaires qui seront abordées cet après-midi.

Les pays dans lesquels nous ne serons plus présents au travers un bureau sont les suivants : l'Espagne, les USA, le Québec et le Japon.

Mais il n'empêche que nous veillerons, avec WBT, à rester attentifs à toute opportunité sur ces différents marchés, avec l'appui notamment de l'AWEx, de WBI ou d'autres structures publiques en place. Les collaborations seront étudiées en fonction des opportunités et marché par marché.

J'ajoute encore que, chaque fois qu'il y a une promotion économique, de plus en plus les organismes économiques ont mesuré l'intérêt pour eux d'évoquer aussi l'attractivité touristique de notre territoire. On sait qu'il y a de très importantes synergies entre les deux volets.

Mme la Présidente. - La parole est à M. Evrard.

M. Evrard (MR). - Merci, Monsieur le Ministre, pour votre réponse. Vous avez dit l'importance et l'obligation de travailler à faire en sorte que les synergies qui existent perdurent. Dans les pays où il n'y aura plus de représentation belge, par rapport aux acteurs économiques par exemple, nous devons avoir un contact accru par rapport à la situation actuelle de manière à ne pas laisser filer des opportunités éventuelles.

Crac 06/06/2016




Source : http://parlement.wallonie.be