0rganisation à Bxl d'un Grand Prix de FE
04 août 2016

Question écrite de Yves Evrard, Député, à Rachid Madrane, Ministre des Sports, sur l’organisation à Bruxelles
d’un Grand Prix de Formule E.

J’ai eu l’occasion en mai 2016 de vous interroger sur l’organisation éventuelle d’une compétition de formule E à Bruxelles mettant en course des véhicules électriques selon le même scénario que l’événement qui a eu lieu dernièrement à Paris. 

A l’époque, vous nous aviez indiqué votre intérêt pour l'événement notamment en lien avec la promotion de Bruxelles mais aussi devant l’opportunité d’une réflexion plus large en terme de mobilité. Vous aviez indiqué votre disponibilité pour étudier et soutenir avec d’autres institutions, une telle initiative au titre de ministre des Sports ou de ministre de la Promotion de Bruxelles.

Selon la presse, l’événement est bien confirmé pour juin 2017, les tractations entre le promoteur et les pouvoirs publics ayant abouti, notamment en ce qui concerne le soutien budgétaire des autorités publiques.

Monsieur le Ministre,

Confirmez-vous l’existence d’un accord ?

Pouvez-vous nous en donner les détails ?

A quelle hauteur les pouvoirs publics interviennent-ils ?

En tant que ministre en charge des Sports ou ministre de la Promotion de Bruxelles, votre département a-t-il été sollicité ? A quelle hauteur va-t-il intervenir dans l’organisation de ce Grand Prix de formule 1 électrique.

Réponse de Monsieur Rachid Madrane, Ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles à la question écrite n° 217 de Monsieur le Député Yves Evrard
sur « l’organisation à Bruxelles d’un Grand Prix de Formule E » »

Monsieur le Député,

Comme déjà évoqué lors de la réponse à votre précédente question sur le même sujet au mois de mai dernier, je réitère mon intérêt pour cette organisation.

Cette manche bruxelloise de la Formule E est donc bien inscrite au calendrier 2016-2017 à la date du 1er juillet 2017.

Parmi les nouveautés de ce calendrier, Bruxelles est accompagnée de Hong-Kong et Singapour.

En pleine ascension, la Formule E intéresse de plus en plus les grandes villes qui militent pour l’écologie tout en offrant à leurs citoyens un spectacle de qualité et tourné vers l’avenir.

A l’heure où je vous parle, je ne peux vous confirmer l’existence d’un accord quelconque avec les autorités publiques et en tout cas pas avec mes départements de la Promotion de Bruxelles et du Sport en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Mais, vous le savez, les montants en jeu sont très élevés, on parle d’une somme de 4 millions d’euros pour une heure et quart de course.

Les discussions sont encore en cours avec les organisateurs. Il a notamment été demandé à la Ville de Bruxelles de réasphalter certaines portions voire l’entièreté du circuit prévu pour la course, et un montant initialement évoqué de 800.000€ est maintenant monté à 1,5 M.

Il n’y a donc actuellement à ma connaissance aucun accord financier de la part de la Ville de Bruxelles ni avec la Région bruxelloise ni avec le Palais des Expositions, ainsi que l’indiquait Monsieur Courtois.

Je reste bien sûr à disposition pour ma part. Mais vous mesurez, je suppose, que le support que nous pourrions apporter ne pourrait être qu’un petit complément dans un montage financier relevant d’abord du privé.




Source : http://parlement.wallonie.be