La plateforme numérique Citie initiée par Belfius, bpost et Proximus
23 novembre 2016

La plateforme numérique "Citie" initiée par Belfius, bpost et Proximus

  • Session : 2016-2017
  • Année : 2016
  • N° : 89 (2016-2017) 1
  • Question écrite du 23/11/2016
    • de EVRARD Yves
    • à MARCOURT Jean-Claude, Ministre de l'Economie, de l'Industrie, de l'Innovation et du Numérique


Fin octobre, Belfius, Proximus et bpost ont annoncé leur volonté d’investir ensemble dans la plate-forme en ligne Citie pour soutenir l’économie locale en utilisant le numérique.

Citie est une application gratuite pour smartphone et tablettes qui a pour but de permettre aux villes et communes de communiquer de manière simple et directe avec leurs habitants et les commerces locaux.

Cette démarche vise à permettre au commerce local de s’inscrire dans l’ère du numérique dans la lignée du développement des smart-cities.

Lancée à Roulers en 2015, cette application est déjà active dans plusieurs villes et communes, parmi lesquelles Bruges, Ostende, Roulers, Anvers et Genk et pourrait poursuivre son développement à travers toute la Belgique. C’est en tout cas la volonté des trois partenaires qui souhaitent partager leur expertise en matière de paiement électronique, de commerce électronique et mobile, de logistique et de mobilité durable.

La Région wallonne souhaite-t-elle soutenir le développement d’un tel projet en Wallonie  ?

Digital Wallonia pourrait-elle être partenaire de ce type d’initiative  et, dans l’affirmative, comment ?

En d’autres termes, son rôle se limiterait-il à un soutien ou Digital Wallonia pourrait-elle être porteuse, initiatrice d’un projet de ce type  ?

Les communes wallonnes manifestent-elles de l’intérêt pour ce type de démarche  ? Par exemple, l’appel à projets «  Commerces connectés  » a-t-il répondu aux attentes  ?

D’autres initiatives de ce type ont-elles déjà vu le jour en Wallonie  ? Avec quels résultats en terme d’adhésion ?

  • Réponse du 05/12/2016
    • de MARCOURT Jean-Claude


L’application « Citie » est en effet une plateforme digitale utilisée par les commerçants locaux, les clients et les pouvoirs publics pour proposer des services et des informations. On y retrouve notamment le guide des commerces des villes, une solution d’e-commerce gérant les cartes de fidélité, ainsi que d’autres fonctionnalités utiles.

Cependant, « Citie » n’est ni nouvelle ni unique, puisque d’autres applications ciblées également sur les commerces tels que, par exemple, Let’sGoCities ou Mobicities, sont également disponibles dans certaines villes wallonnes.

Comme le sait l'honorable membre, Digital Wallonia souhaite développer une « smart Region » en proposant que les politiques en faveur des smart cities soient envisagées à l’échelle régionale, seule susceptible de permettre une taille critique des usages et un véritable impact sur le développement socio-économique des écosystèmes urbains.

Cette approche « smart région » est traitée au sein d’un groupe de travail piloté par l’Agence du numérique et réunissant le Smart city Institute, Futurocité ainsi que e-campus. Sa mission est de définir le modèle ainsi que la manière dont la « smart région » sera déclinée aux niveaux local et régional tout en gardant une réelle ouverture à l’international.

L’approche retenue par ce groupe de travail est d’intégrer, de mutualiser et d’innover avec des projets d’ampleur régionale, permettant de fédérer toutes les villes. Il vise également à offrir des services globaux, tout en évitant de réinventer ce qui existe déjà et en favorisant les partenariats public-privé.

De nombreuses autres applications ou initiatives en matière de smart cities et d’e-commerce existent déjà ou viennent d’être lancées. À titre d’exemple, l’ASBL Belgian Community Smart Cities de CityDepot a lancé il y a peu la plate-forme LOLA, permettant à des projets d’e-commerce/e-logistique de s’y concrétiser et de s’y insérer.

C’est pourquoi, l’Agence du numérique est en contact avec ces différents acteurs afin d’examiner avec eux les partenariats potentiels ainsi que les synergies qui pourraient être développés à l’échelle de la Région.

En ce qui concerne l’action « commerces connectés », en date de mi-septembre 2016, 20 séances de sensibilisation des commerçants de proximité avaient eu lieu dans toute la Wallonie.

Grâce à cette action, 429 participants, ce qui correspond à 325 commerces, ont été sensibilisés aux opportunités que recèlent les usages du numérique pour leur activité.

89 % des participants ont jugé la séance utile à très utile pour la gestion de leur commerce. 61 % déclarent qu’ils vont utiliser les outils gratuits qui leur ont été montrés en séance de sensibilisation, tandis que 50 % déclarent également qu’ils ont l’intention de suivre au moins une des formations à l’usage du numérique qui leur a été conseillée par l’outil d’autodiagnostic.

Enfin, la pertinence du contenu de la séance par rapport au niveau de connaissances et aux besoins des commerçants est évaluée en moyenne à 75/100 pour les 20 premières séances. Cette action a donc répondu aux attentes et son impact positif sur les commerçants devrait continuer à augmenter.




Source : http://parlement.wallonie.be