L’impact de la plate-forme Airbnb sur l’accès au logement .
24 novembre 2016

L’impact de la plate-forme "Airbnb" sur l’accès au logement 

  • Session : 2016-2017
  • Année : 2016
  • N° : 153 (2016-2017) 1
  • Question écrite du 18/11/2016
    • de EVRARD Yves
    • à FURLAN Paul, Ministre des Pouvoirs locaux, de la Ville, du Logement et de l'Energie


La plateforme de réservation de logement chez l’habitant Airbnb rencontre certaines difficultés - notamment à New York - suite au durcissement des règles en matière de location d’un bien. 

D’autres grandes villes se posent également des questions quant à l’impact d’une plateforme comme Airbnb non seulement sur le marché de l’hôtellerie mais aussi sur l’accès au logement. 

En effet, une série de multi propriétaires auraient tendance à retirer leur bien du marché locatif de longue durée pour privilégier la location via Airbnb plus rentable financièrement.

Les mêmes tendances se dessinent-elles en Wallonie ? 

Airbnb se développe également en Wallonie.

Monsieur le Ministre a-t-il constaté une propension des propriétaires à s’orienter vers ce genre de plateforme de location plutôt que de mettre leur bien en location à plus long terme et de manière plus traditionnelle ? 

Ceci influence-t-il le parc immobilier mis en location ? Dans quelle proportion ?

Selon Monsieur le Ministre, cette évolution devrait-elle à moyen ou à long terme faire l’objet d’une attention particulière de la part de la Région wallonne notamment quant aux règles en matière de location d’un bien?

  • Réponse du 24/11/2016
    • de FURLAN Paul


J’ai en effet eu l’occasion de lire que plusieurs grandes villes souffrent du système de location touristique qu’est la plate-forme Airbnb.

Dans un reportage sur une chaîne française diffusé il y a une quinzaine de jours, on pouvait notamment constater que des quartiers entiers de certaines villes étaient désertés par les résidents de longue durée en raison de l’inflation économique que créent ces offres de logement. 

Ainsi, j’ai pu voir que dans le quartier de Barceloneta, petit quartier typique de Barcelone autrefois peuplé par des pécheurs, les propriétaires et investisseurs privés louent leurs logements avec des rendements quatre fois supérieurs que s’ils passaient par des contrats de location classiques.

Le résultat en est que le quartier est déserté et que les quelques résidents restants font des pétitions et des manifestations pour interdire ce genre de location.

Toutefois, je ne dispose pas de chiffres concernant l’offre de logement touristique en Wallonie (j'inviterai l'honorable membre à interroger mon collègue le Ministre Collin sur le sujet), mais je n’ai pas non plus reçu de plaintes émanant des villes et communes mettant en avant un problème en Wallonie.

Il est bien entendu que si on devait me faire part de difficultés similaires en Wallonie, je serais disposé à prendre les mesures nécessaires pour nous assurer que de telles pratiques ne mettent pas en cause l’accès au logement tout en gardant à l’esprit, avec le concours de mon collègue en charge du tourisme, l’intérêt économique que représente les séjours des touristes étrangers en Wallonie.




Source : http://parlement.wallonie.be