L'évolution de la carte des nouveaux territoires des MT
13 février 2017

QUESTION ORALE DE M. EVRARD À M. COLLIN, MINISTRE DE L'AGRICULTURE, DE LA NATURE, DE LA RURALITÉ, DU TOURISME ET DES AÉROPORTS, DÉLÉGUÉ À LA REPRÉSENTATION À LA GRANDE RÉGION, SUR « L’ÉVOLUTION DE LA CARTE DES NOUVEAUX TERRITOIRES DES MAISONS DU TOURISME »

M. Evrard (MR). - Monsieur le Ministre, toujours dans le même sujet.

Il me revient que certains territoires de maisons du tourisme font encore l’objet de nouvelles discussions, voire même de négociations en coulisses.

Fin décembre, on nous présentait une carte reprenant les futurs territoires des 28 nouvelles maisons du tourisme. Vous nous aviez dit que les derniers dossiers étaient en passe d’être finalisés, soit avec votre administration, soit avec le CGT, mais que cette carte était définitive.

Où en sommes-nous concernant ces dossiers ? Sont ils maintenant finalisés ? Avez-vous connaissance de certaines négociations qui sont actuellement sur la table au niveau de certaines maisons du tourisme ? Ces discussions risquent-elles éventuellement de faire encore évoluer le paysage des maisons du tourisme ?

Vous aviez annoncé comme dernière échéance la date du premier trimestre pour qu'un territoire ne subisse aucune sanction financière. Cela implique-t-il que tous les dossiers finalisés parviennent à l'administration avant le 15 février pour que l'on soit à l'aise au niveau des délais ? Tous les nouveaux territoires seront-ils prêts à l’échéance fixée ?

Quelles seront les conséquences pour les projets qui ne seront pas dans les délais ? On avait évoqué des éventuelles sanctions financières.

Mme la Présidente. - La parole est à M. le Ministre Collin.

M. Collin, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, délégué à la Représentation à la Grande Région.

- Monsieur le Député, merci de votre question qui me permet de faire un point très actualisé sur cette thématique.

La carte définitive des 28 maisons du tourisme validée par le Gouvernement wallon en octobre 2016 a fait l'objet de deux modifications.

La première concerne la Commune de Beyne-Heusay qui avait été, par erreur, reprise dans le territoire de la maison du tourisme Pays de Herve et non Pays de Liège.

La deuxième concerne la Commune de Tenneville qui privilégiait initialement la valorisation Parc naturel des Deux Ourthes dans son positionnement.

En fonction de l'adhésion d'Houffalize et de La Roche aux communes de Rendeux, Manhay et Erezée, le scénario ne tenait plus la route.

Dès lors, Tenneville a souhaité être rattachée non pas à la maison du tourisme de Bastogne à côté, mais à la dynamique territoriale du Massif forestier de Saint-Hubert, à la maison du tourisme du Pays de Saint-Hubert, dont le nom définitif doit encore être précisé.

Cette modification a été actée par le Gouvernement wallon ce jeudi 9 février. Le nombre de futures maisons du tourisme reste donc bien à 28, tel qu'annoncé en octobre dernier. Je vais faire le point de manière très précise.

À ce jour, sept maisons du tourisme ont été reconnues : Pays de Gaume, Haute Ardenne, CondrozFamenne, Pays d'Arlon, Sambre-Orneau, Pays de Bouillon et Canton de l'est. Les arrêtés de reconnaissance seront signés courant février pour les six maisons du tourisme suivantes : Ourthe-VesdreAmblève, Parc Canaux et Châteaux, Meuse Condroz Hesbaye, Pays de Charleroi, Hesbaye Brabançonnes et Picardie.

Les dossiers des trois maisons du tourisme, Pays des Lacs, Famenne-Ardenne et Spa-Hautes Fagnes-Ardenne, sont à l'analyse immédiate des fédérations provinciales concernées et de l'ASBL WBT. Les arrêtés de reconnaissance pourront ensuite être signés.

Les huit maisons du tourisme suivantes font actuellement valider leurs nouveaux statuts et contrats programmes par leurs conseils communaux : Vallée de la Meuse Namur-Dinant, Pays de Saint Hubert, Pays de Vesdre, Cœur des Vallées, Ourthe et Aisne, Pays de Bastogne, Pays de Liège et Pays de Herve. Deux maisons du tourisme en statu quo au niveau de leur territoire finalisent leurs nouveaux statuts : Wapi et Région Mons.

Les dossiers ne repassent pas, dans ce cas, devant les conseils communaux, uniquement modifications statutaires validées en AG. La procédure sera dès lors bouclée dans les temps. La maison de tourisme de la forêt d'Anlier, que vous connaissez bien, déposera prochainement au Commissariat général au tourisme la demande de conformité de ses statuts avant de passer les dossiers dans les conseils communaux.

Enfin, pour la maison de tourisme du tourisme du Brabant Ouest, regroupant le bassin touristique Nivelles-Waterloo, la constitution du dossier de reconnaissance semble plus difficile, mais il me revient qu'une alternative est étudiée. Pour ce qui est de l'échéance du premier trimestre et compte tenu de l'état d'avancement des dossiers, je pense que la situation évolue de manière globale très positivement.

Il est toutefois trop tôt pour vous indiquer si nous devrons appliquer ou pas la sanction financière envisagée pour certains territoires qui ne seraient pas reconnus dans les temps. Mme la Présidente. - La parole est à M. Evrard.

M. Evrard (MR). - Merci, Monsieur le Ministre, pour ces précisions.

Je reviendrai éventuellement plus tard si l'on s'aperçoit qu'il y a des soucis, notamment dans le respect des délais.

P.W.- C.R.A.C. N° 103 (2016-2017) - Lundi 13 février 2017 P 46




Source : http://parlement.wallonie.be