La création de maisons du citoyen
09 mars 2017

La création de maisons du citoyen.

  • Session : 2016-2017
  • Année : 2017
  • N° : 173 (2016-2017) 1
  • Question écrite du 09/03/2017
    • de EVRARD Yves
    • à LACROIX Christophe, Ministre du Budget, de la Fonction publique, de la Simplification administrative et de l'Energie


En décembre 2016, la décision de créer 16 maisons du citoyen a été avalisée par l’entièreté des partis dans une résolution commune.

Cette mesure vise à permettre un accès plus aisé des citoyens situés en zones rurales aux différents services administratifs auxquels il doit régulièrement recourir.

Sur le principe, l’unanimité a été faite. 

Lorsque l’on visionne la carte reprenant les futurs emplacements de ces maisons du citoyen, on est bien obligé de remarquer que l’ouest et le sud de la Province de Luxembourg sont particulièrement oubliés alors que ces régions sont effectivement bien plus denses en zones rurales.

Pourquoi cette absence de maisons du citoyen dans tout le sud-ouest de la Province de Luxembourg ? 

Quels ont été les critères retenus pour le choix de ces 16 implantations ? 

Quelles sont les alternatives pour ces régions rurales déjà fortement pénalisées par les difficultés de mobilité ? 

À terme, l’installation de maisons du citoyen dans cette partie de la Wallonie est-elle envisagée ? Selon quel timing ?

  • Réponse du 23/03/2017
  • de LACROIX Christophe

La résolution adoptée par le Parlement wallon le 7 décembre 2016 ne conduit pas, à ce stade, à la création de 16 maisons du citoyen, mais bien à « mettre à l’étude la création à l’échelon local de petites antennes de proximité ».

Il n’y a donc pas encore de décision arrêtée en la matière et la carte présentée dans la presse ne reflète pas une décision. 

Dans la continuité des travaux parlementaires sur la question, je déposerai une note au Gouvernement avant les congés de printemps pour baliser la manière de travailler avec les partenaires locaux afin d’aboutir en 2018 à la création des premières « antennes de proximité » ou « maisons du citoyen ».

La logique que nous voulons proposer au Gouvernement pour le choix des villes et communes d’implantation s’appuie sur la découpe du territoire en bassins de vie, qui constituent vraisemblablement la maille la plus pertinente pour implanter des services qui s’adressent aux citoyens.

Ces implantations seront également créées sur base du regroupement en des lieux uniques de toute une série de guichets qui sont régulièrement épars dans les villes et communes visées.




Source : http://parlement.wallonie.be