L’opération 40 jours sans viande .
09 mars 2017

L’opération "40 jours sans viande".

  • Session : 2016-2017
  • Année : 2017
  • N° : 347 (2016-2017) 1
  • Question écrite du 09/03/2017
    • de EVRARD Yves
    • à COLLIN René, Ministre de l’Agriculture, de la Nature, de la Ruralité, du Tourisme et des Aéroports, délégué à la Représentation à la Grande Région


Après le lancement de l’opération « Tournée minérale », voici qu’est lancée l’opération « 40 jours sans viande ».

Celle-ci existe en Flandre depuis 6 ans et a regroupé l’année dernière plus de 90 000 participants. 

Le but est de sensibiliser le citoyen à l’impact sur l’environnement de nos habitudes alimentaires.

Cette année, pour la première fois, l’opération est lancée en Wallonie. 

Les agriculteurs et éleveurs avalent difficilement cette nouvelle et y voient leur image écornée.

Des campagnes ont été initiées pour promotionner et mettre en valeur la qualité de la viande produite par nos éleveurs.

Malgré cela, la consommation de viande a diminué en Belgique de 12 % entre 2005 et 2014.

Cette évolution est-elle confirmée depuis 2014 ? 

La taille des exploitations et le nombre d’éleveurs se sont-ils modifiés en fonction de cette tendance à moins consommer de viande ? 

Les campagnes de promotion atteignent-elles leur objectif ? 

De quelle manière sont évaluées les campagnes de promotion ? 

Quels sont les indicateurs objectifs qui en déterminent l’efficacité ?

Réponse du 29/03/2017

    • de COLLIN René


Les actions de promotion ont notamment pour objectif de développer des actions visant à contrer les discours médiatiques déséquilibrés à l’encontre de la viande.

Les axes prioritaires des campagnes de communication de l’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (APAQ-W) ont été définis en partenariat avec le secteur de la production et ses représentants et avec le secteur de la distribution.

Conjointement, une étude a été réalisée par un consultant externe afin de définir clairement le comportement de consommation et d’achat de viande bovine en Wallonie et à Bruxelles.

C’est donc en partenariat avec toute la filière et suite aux études de terrain que les actions sont définies.

L’efficacité des actions est examinée au niveau des points de vente. Lors des actions de promotion, une hausse des ventes est enregistrée. Elle peut aller jusqu’à 20 % de vente en plus, avec plus de 95 % de satisfaction des points de vente et plus de 75 % du secteur de la distribution souhaitant poursuivre ces actions.

Quant aux nombres d’éleveurs et la taille des exploitations, les chiffres wallons illustrent une croissance de la taille des exploitations et une réduction du nombre d’agriculteurs.

Cependant, il serait simpliste et faux d’expliquer ces changements exclusivement sur base d’une évolution de la consommation en viande par nos citoyens.




Source : http://parlement.wallonie.be