Le programme pluriannuel d'entreprenueriat féminin de l'AEI
10 octobre 2017

QUESTION ORALE DE M. EVRARD À M. JEHOLET, MINISTRE DE L'ÉCONOMIE, DE L'INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE, DE L'INNOVATION, DU NUMÉRIQUE, DE L'EMPLOI ET DE LA FORMATION, SUR « LE PROGRAMME PLURIANNUEL D’ENTREPRENEURIAT FÉMININ DÉVELOPPÉ PAR L’AGENCE POUR L'ENTREPRISE ET L'INNOVATION (AEI) »

M.Evrard (MR).

Monsieur le Ministre, de nombreuses initiatives existent pour booster et soutenir l’entrepreneuriat féminin. De son côté, le Gouvernement fédéral a pris des mesures concrètes avec un plan qui lui est consacré. En Région wallonne, l’AEI a développé un programme pluriannuel d’entrepreneuriat féminin pour développer une approche genrée dans la thématique de l’entrepreneuriat.

Ce programme s’articule autour de trois axes :

  • l'axe 1 concerne le cofinancement FSE de deux opérateurs en entrepreneuriat féminin Diane pour les projets croissance et création et Cerdal pour le projet AFFA ;
  • – l'axe 2 concerne les appels à projets thématiques ;
  • – l'axe 3 concerne le développement d’une communication commune sur la thématique.

Un exemple avec Expertalia, pour ne pas la citer. Ce plan pluriannuel existe depuis fin 2015, c'est-à- dire qu'il a à peu près deux ans. Comment est-il évalué ?

Les statistiques en matière d’entrepreneuriat féminin sont rares et difficiles à réaliser, existe-t-il des indicateurs de suivi des projets ?

Comment évalue-t-on les retombées sur le terrain ? Une évaluation est-elle réalisée par l’AEI suite à l’appel à projets 2016 relatif au numérique ?

Enfin, plus inquiétant, de l’aveu même de la représentante de l’AEI, il manque une cohésion entre toutes les initiatives et les divers réseaux. Quel est le rôle de l’AEI pour coordonner et pérenniser toutes ces actions ?

Un budget de 1,7 million d'euros a été dédié au plan d'entrepreneuriat féminin dans le cadre du Small Business Act. Ce budget sera-t-il suffisant ?

Comment est-il ventilé ? Selon votre prédécesseur, M. Marcourt, des réunions de concertation intercabinets devaient avoir lieu en 2016 et 2017.

Quel est le suivi de ces réunions ? Ont-elles donné lieu à la mise en place d’une stratégie commune pour travailler sur cette problématique ?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre.

La parole est à M. le Ministre Jeholet.

M.Jeholet, Ministre de l'Économie, de l'Industrie, de la Recherche, de l'Innovation, du Numérique, de l'Emploi et de la Formation.

Monsieur le Député, en matière de mobilisation en faveur de l'entrepreneuriat féminin, le programme pluriannuel mis en place en Wallonie développe une approche genrée de la thématique de l'entrepreneuriat.

En ce qui concerne les statistiques globales, la recherche des données genrées est en effet particulièrement difficile par le fait que ces informations relèvent de la loi relative à la protection des données à caractère personnel.

On estime néanmoins que la part des femmes entrepreneures est de l'ordre de 30 %. Les projets financiers dans le cadre du programme pluriannuel prévoient deux phases d'évaluation basées sur des indicateurs de suivi, une évaluation intermédiaire en juin 2018 et une évaluation finale début 2021.

Les indicateurs de suivi portent essentiellement sur l'activité des projets financés, sur le nombre de femmes touchées par les activités financées, sur le nombre de femmes accompagnées, le nombre de créations d'entreprises. Plus particulièrement pour l'appel à projets relatif au numérique, parmi les 13 projets déposés, quatre ont été retenus pour un budget total de plus ou moins 80 000 euros.

À l'issue de ces projets, il est constaté que les participantes ont pris conscience de l'importance de l'informatique en termes de simplification du travail, du choix de l'outil numérique utilisé et ont atteint un niveau de connaissances suffisant pour échanger avec des prestataires de service numérique.

Enfin, en ce qui concerne la coordination des travaux du plan Gender Mainstreaming, je vous renverrai chez ma collègue Mme Greoli qui dispose de la compétence en la matière et est chargée de la coordination.

La parole est à M. Evrard.

M.Evrard (MR).

Je vois en tout cas qu'il y a une stratégie claire au niveau des indicateurs pour pouvoir évaluer la progression en la matière. On sait qu'il faut, en Région wallonne, plus d'entrepreneurs. C'est vrai évidemment pour les femmes.

C'est vrai aussi pour les personnes en situation de handicap. C'est d'ailleurs un débat que j'aurai cet après-midi, au Sénat. C'est vous dire qu'il est utile, en tout cas par rapport à tous ces groupes cibles, de mettre en œuvre toutes les mesures possibles pour stimuler justement l'entrepreneuriat.

Je sais que votre prédécesseur, dans les premiers budgets qu'il nous a présentés ici dans cette commission, avait supprimé une ligne qui était clairement identifiée pour l'entrepreneuriat féminin.

Je l'avais souvent dénoncé et j'espère, en tout cas, que dans le futur nous aurons, à travers votre action, des évolutions positives en la matière.

Je vous remercie, Monsieur le Ministre.

2. P.W.- C.R.A.C. N° 14 (2017-2018) - Mardi 10 octobre 2017




Source : http://parlement.wallonie.be