L'aérodrome de Saint-Hubert .
24 octobre 2017

L'aérodrome de Saint-Hubert .

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2017
  • N° : 49 (2017-2018) 1
          • Question écrite du 24/10/2017
    • de EVRARD Yves
    • à CRUCKE Jean-Luc, Ministre du Budget, des Finances, de l'Energie, du Climat et des Aéroports


Lors d’une dernière séance plénière, j'ai interrogé Monsieur le Ministre sur les synergies entre l’aéroport de Charleroi et l’aérodrome des Ardennes françaises.

À cette occasion, il nous a informés de sa volonté d'étudier toutes les synergies possibles en la matière.

Dernièrement, lors des travaux de la Grande Région, nous avons été invités à visiter l’aéroport de Metz qui déploie lui aussi beaucoup de perspectives de développement.

Il le sait très certainement, notre Province de Luxembourg compte un aérodrome civil - celui de Saint-Hubert - mais ce que l'on sait moins, c'est qu'il existe également à côté de celui-ci un aéroport militaire, disposant d'une piste bétonnée de 2500 m ainsi qu'une infrastructure, certes désuète, mais qui permet toujours à certains avions militaires d'atterrir de temps à autre.

C'est également le cas à Jéhonville où la base militaire compte elle aussi une piste de plus de 2400 m, nettement plus utilisée et dédiée notamment à l'entrainement des cadets de l’air belges.

Ne pense-t-il pas qu'une réflexion doit être entamée sur l'avenir de ces deux outils avant que les infrastructures ne deviennent totalement inutilisables ?

Des informations qui me reviennent, aucun investissement n'a été consenti à Saint-Hubert depuis des années. J'interrogerai d'ailleurs le Ministre de la Défense sur cette question.

A-t-il, à travers le secteur aéronautique, confirmation que le secteur va connaitre dans les 15 prochaines années un développement important ?

          • Réponse du 09/11/2017
    • de CRUCKE Jean-Luc


Lors de la Commission parlementaire du 9 octobre, j’ai évoqué dans le cadre du dossier de partenariat entre l’aérodrome des Ardennes et l’aéroport de Charleroi la mise en place d’un groupe de travail constitué de l'honorable membre lui-même, Madame TROTTA et Monsieur TZANETATOS afin d’étudier des pistes de solutions durables quant à la place de nos aérodromes wallons dans la politique aéroportuaire en tenant compte des spécificités de chacun.

La possible utilisation de cette piste militaire asphaltée toute proche de l’aérodrome de Saint-Hubert pourrait donc être abordée dans ce rapport parlementaire.




Source : http://parlement.wallonie.be