La délocalisation du salon C'est bon, c'est wallon .
30 octobre 2017

La délocalisation du salon "C'est bon, c'est wallon" .

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2017
  • N° : 91 (2017-2018) 1
          • Question écrite du 30/10/2017
    • de EVRARD Yves
    • à COLLIN René, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région


En mai dernier, le salon « C’est bon c’est wallon » a eu lieu au Wex à Marche-en-Famenne. Pour sa deuxième édition, l’événement a remporté un beau succès puisque plus de 200 producteurs locaux ont pu y présenter leur production. Ils ont pour cela reçu l’aide de l’APAQ-W à hauteur de 265 euros par stand.


L’APAQ-W a, par ailleurs, consacré 8 500 euros pour l’occupation d’un stand de 107 m² et un budget complémentaire pour la mise en place du stand et des animations pédagogiques.

Il était prévu d’exporter l’événement vers Mons, ce qui sera finalisé les 30 septembre et 1er octobre prochain.

D’autre part, une évaluation de l’opération devait être réalisée par l’APAQ-W.

Monsieur le Ministre peut-il nous indiquer quelles ont été les options définies lors de cette évaluation ?

L’événement organisé à Mons sera-t-il soutenu par l’APAQ-W et dans l’affirmative, à quelle hauteur ?

A-t-il été envisagé d’exporter l’événement dans d’autres régions ?

Un événement par année en changeant de région sera-t-il privilégié ou y aura-t-il plusieurs événements annuels dans des régions différentes ?

Comment s’articulera alors le soutien de l’APAQ-W ?

          • Réponse du 17/11/2017
    • de COLLIN René


La deuxième édition du salon « C’est bon, c’est wallon » au Wex de Marche-en-Famenne a enregistré 9.107 visiteurs et 200 producteurs contre, en 2016, 8.844 visiteurs et 130 producteurs.

L’engouement pour l’événement ne se dément donc pas. Il s’agit là d’une indication importante pour calibrer la taille et le nombre d’événements labellisés « C’est bon, c’est wallon ».

Suite au succès rencontré, le Wex a décidé d’exporter cet évènement à Mons.

Cette édition a été soutenue par l’Agence wallonne pour une Agriculture de Qualité (APAQ-W) à hauteur de 7.500 euros pour son organisation. La mise en place d’un stand de l’APAQ-W et les actions menées sur place s’élèvent à un cout total de 4.000 euros.

Un stand d’informations, une distribution de lait et un concours « Paniers terroirs » y étaient proposés.

Ce sont 8.896 visiteurs qui ont foulé les allées du Lotto Mons à la rencontre des 135 producteurs ravis de cette première édition hennuyère.

En 2018, le Wex proposera trois éditions de « C’est bon, c’est wallon » :
- Liège : 14 et 15 avril ;
- Marche-en-Famenne : 19 et 20 mai ;
- Mons : 22 et 23 septembre (à confirmer).

Concernant le soutien de l’APAQ-W en 2018, l’Agence instruit actuellement les différentes demandes sur base de la proposition émanant du Wex et, par ailleurs, des budgets disponibles.




Source : http://parlement.wallonie.be