La formation des jeunes footballeurs en Province de Luxembourg et plus particulièrement à Virton.
07 décembre 2017

Question écrite de Yves Evrard, Député, à Rachid Madrane, Ministre des Sports sur la formation des jeunes footballeurs en Province de Luxembourg et plus particulièrement à Virton.

La situation de l’Excelsior Virton et le cri d’alarme lancé récemment dans la presse m’amènent à vous interroger sur la situation des centres de formations de jeunes.

L’asbl Académie Des Jeunes de Virton a été mise sur pied fin 2011. Labellisée 3 étoiles, elle a obtenu à l’époque un subside annuel de 100.000 €, subside soumis à la création d’une asbl spécifique, la tenue d’une comptabilité spécifique et l’engagement d’un personnel qualifié pour dispenser la formation.

Argumentant une répartition plus équitable des subsides, le Ministre René Collin, successeur de M. Antoine, a quant à lui réduit l’octroi de subsides de 100.000 € à 65.000 € sans modifications des conditions liées à l’octroi du subside.

Des éléments qui me reviennent, ce même subside a encore été réduit en 2017 à 10.000 € ce qui met en péril la viabilité de l’école des jeunes spécifiquement à Virton.

La Province de Luxembourg via le Centre de Formation de Virton a eu l’occasion ces dernières années de voir naitre quelques carrières célèbres. Thomas Meunier, Renaud Emond, Simon Dupuis, Romain Grevisse, Mayron  De Almeida,  etc. sont autant de joueurs passés par l’école de jeunes gaumaise et qui évoluent désormais en première ou deuxième division.

La disparition d’une école des jeunes pourrait être préjudiciable à la promotion d’un sport pourtant très populaire auprès de nos jeunes.

Monsieur le Ministre,

Quelle est votre position dans ce dossier ? Comptez-vous vous y impliquer ? Comment ?

Existe-t-il des alternatives en Fédération Wallonie Bruxelles qui permettraient au club de Virton de se garantir des moyens financiers suffisants pour lui permettre de maintenir son académie des jeunes ?

Quels sont les leviers que le club pourrait actionner dans ce sens ?

D’une manière plus générale, force est de constater que sur une quarantaine de clubs militant de la Div 1A Pro à la Div 1A Amateur, on ne dénombre que 9 clubs wallons/bruxellois alors que les écoles de formation en Wallonie ont démontré toutes leurs qualités.

Quelle est la politique développée en la matière pour soutenir le football et la formation des jeunes en FWB ?

Réponse de Monsieur Rachid Madrane, Ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles à la question écrite n° 478 de Monsieur le Député Evrard relative à la formation des jeunes footballeurs en Province de Luxembourg et plus particulièrement à Virton.

Monsieur le Député,

En réponse à votre question, je vous prie de bien vouloir trouver les éléments suivants.

Je rappelle qu'à la mi-avril, quand je succède à René Collin, j’ai finalisé les dossiers Plan Foot 2014-2015, qui concernaient donc une saison terminée depuis près d'un an ; ceux-ci n’avaient pas encore été clôturés (75% des subsides n’avaient pas encore été versés).

Pour ce qui est des dossiers 2015-2016, j’ai réitéré l’aide apportée aux clubs sportifs dans le même cadre et les mêmes proportions budgétaires que le précédent plan, considérant que celui-ci ne pouvait être supprimé ou réduit sans léser les clubs sportifs.

Ainsi, le Plan Football 2015-2016 a été versé en date du 7 septembre 2017 pour un montant total de 1.588.351 euros suivant les pièces justificatives reçues de l’ensemble des bénéficiaires.

Les critères retenus sous cette mouture étaient liés, pour l’ensemble des bénéficiaires- et ce, quel que soit leur niveau-, aux efforts fournis dans le domaine de la formation des jeunes, des entraîneurs et des dirigeants ainsi qu’à la présence d'équipes féminines et d'arbitres parmi leurs membres.

Une base forfaitaire a été en outre appliquée pour les clubs des séries nationales, vu les distances importantes à couvrir pour les rencontres des jeunes ainsi que les réglementations de la fédération imposant un nombre d’entraineurs diplômés.

Le tableau ci-après synthétise la méthodologie appliquée :

Equipes

Catégorie

Montant unitaire en euros

Régionale/Provinciale

U7-U9

100

 

U10-U13

300

 

U14-U19

500

Interprovinciale

U10-U13

400

 

U14-U19

600

Nationale Division 2

U7-U9

500

 

U10-U13

1.500

 

U14-U19

2.500

Nationale Division 1

U7-U9

500

 

U10-U13

1.500

 

U14-U19

2.500

Equipe féminine

U7-U19

1.000

Entraineurs

Type de brevet

Montant unitaire en euros

 

Brevet C

100

 

Brevet B

150

 

UEFA B

250

 

Brevet A

350

 

UEFA A

350

 

UEFA Pro

800

 

1 RTFJ

400

Dirigeant

Niveau

Montant unitaire en euros

 

1

800

 

2

1.200

Arbitres

Âge

Montant unitaire en euros

 

moins de 21 ans

600

 

21ans et plus

800

Plus une base forfaitaire octroyée aux équipes de nationale :

Enfin, un plafond de 10.000 euros est instauré pour des raisons budgétaires et administratives aux clubs des séries provinciales.

Equipes

Base forfaitaire

Division 1

45.000

Division 2

35.000

Division 3

15.000

Promotion

5.000

Malgré la situation financière difficile du Fonds des Sports, j’ai décidé cette année encore de prolonger le « Plan Foot » pour la saison 2016-2017 pour un montant de 1.000.000 euros, par cohérence et face à l’attente légitime des clubs.

Toutefois, j’ai souhaité en confier la gestion directe à l’ACFF, après que nous nous soyons mis d’accord sur les priorités. Le soutien financier, issu du Fonds des Sports, est donc accordé à l’ACFF qui assure sa redistribution vers les clubs.

En collaboration avec l’ACFF, nous nous sommes dès lors basés sur le système de labellisation des clubs que l’association a mis en place. Il s’agit d’un label d’évaluation relatif à la formation des jeunes et en fonction du résultat obtenu, le montant du subside est de 1.000, 5.000 ou 10.000 euros.

Ces montants progressifs dépendent de la catégorie de label dans laquelle les clubs se trouvent : de base (une étoile), de qualité (deux étoiles) ou d’excellence (trois étoiles). Les critères retenus sont notamment liés au Fair-Play, aux développements des actions d’encadrement rattachés à la formation des acteurs (parents, bénévoles, entraineurs, dirigeants), au respect du quota d’arbitres, au bon état des terrains.

Pour ce qui concerne plus spécifiquement le RES Virton, c’est dans ce cadre qu’il a reçu le label d’excellence et bénéficie d’une subvention de 10.000 euros pour la saison 2016-2017.

J’ai également octroyé un complément de crédits, via les subventions liées au sport de haut niveau – plan-programme de l’ACFF, pour le développement du Foot-élites études à Virton, dans les installations du club.

Ce sont quelques 36.000 euros qui seront directement investis au profit des joueurs de Virton qui ont obtenu le statut d’espoir sportif.

Par ailleurs, le RES Virton, en tant que club sportif affilié à une fédération sportive reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, peut émarger à l’ensemble des subventions octroyées par l’ADEPS.

Question écrite n° 478 du / 07 / 12 / 2017.




Source : http://parlement.wallonie.be