L'évaluation de la mesure Impulsion 55+
29 mai 2018

La mesure "Impulsion 55 ans +"

Question écrite du 25/04/2018

    • de EVRARD Yves
    • à JEHOLET Pierre-Yves, Ministre de l'Economie, de l’Industrie, de la Recherche, de l’Innovation, du Numérique, de l’Emploi et de la Formation

Le rapport annuel de l’ONEM annonce que le nombre de chômeurs indemnisés est passé sous la barre des 500 000 personnes, soit son taux le plus bas depuis 1981. La Wallonie affiche la plus forte baisse et c’est une bonne nouvelle.

Plusieurs éléments expliquent ce phénomène :
- la reprise économique ;
- une démographie favorable  : la population active a moins augmenté et les départs en pension sont plus nombreux ;
- la limitation des allocations d’insertion = 6 504 personnes sont sorties de statistiques en 2017.

Un point attire toutefois mon attention : on assiste à une hausse du nombre de demandeurs d’emploi âgés.

Différentes mesures ont été mises en place lors de la réforme des aides à l’emploi, notamment celle concernant les travailleurs de plus de 55 ans. Cette aide concerne le secteur privé marchand exclusivement.

Monsieur le Ministre a annoncé que des chiffres statistiques seraient disponibles à la fin du premier trimestre 2018. Début avril, peut-il nous indiquer si la mesure Impulsion +55 ans a rencontré le succès escompté ?

Combien de dossiers ont-ils été activés ?

Quels sont selon lui les freins à l’activation de cette mesure par les entreprises ?

De manière plus générale, des mesures complémentaires pourraient-elles être mises en place pour booster l’emploi des plus âgés ?

La mesure Impulsion 55 ans + pourrait-elle également s’adresser au secteur non- marchand ?

  • Réponse du 31/05/2018
    • de JEHOLET Pierre-Yves

Il est important de rappeler que l’objectif de cette mesure n’est pas uniquement l’engagement de demandeurs d’emploi âgés, mais aussi le maintien à l’emploi de travailleurs âgés occupés dans les entreprises du secteur privé marchand.

Pour le 3e trimestre 2017, les chiffres indiquent 40.700 équivalents temps plein pour lesquels la réduction 55+ a été demandée (données éditées en mars 2018).

Il existe à l’heure actuelle d’autres mesures destinées à favoriser l’engagement de travailleurs plus âgés. Citons par exemple la majoration de subvention en cas d’engagement d’un demandeur d’emploi inoccupé et qui a atteint l’âge de 50 ans par le biais du dispositif SESAM. L’aide impulsion 12 mois + peut également être sollicitée pour l’engagement de demandeurs d’emploi inoccupés depuis minimum 12 mois et sans condition d’âge. Cette aide peut être cumulée avec l’aide Impulsion 55+.

Si l’aide impulsion 55+ ne peut pas être activée pour le secteur non marchand, ce dernier peut activer l’aide 12 mois + qui peut s’appliquer à des publics plus âgés.




Source : http://parlement.wallonie.be