Développement du projet Mon Espace
14 octobre 2019

Question de M.Yves Evrard à M.Frédéric Daerden, vice-président dugouvernement et m inistre du Budget, de la Fonction publique et de l’Égalité des chances, exerçant la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement, inti-tulée : Développement du projet “Mon Espace”»

M.Yves Evrard (MR).

Créée en mars2018, la plateforme en ligne «Mon espace» vise à proposer un module personnel sécurisé dans lequel il est possible d’effectuer certaines démarches telles que des demandes d’allocations d’études ou d’obtention de subventions publiques ainsi que des inscriptions aux stages de l’administration de l’éducation physique et des sports (ADEPS).

Ce processus de dématérialisation des services a pour but de moderniser, de faciliter et de simplifier les relations entre les administrations et leurs usagers.

Au départ, une phase pilote ciblait quelque 2000 membres du personnel de l’enseignement. Ces derniers ont bénéficié d’un accès au site pour y télécharger leurs fiches de paie ou leurs attestations fiscales. Clôturée au mois de juillet2018, cette première phase a été suivie de mesures d’amélioration de la plateforme, notamment avec l’ajout de l’outil d’identification itsme.

Monsieur le Ministre,

Votre prédécesseur avait annoncé l’ouverture de la plateforme «Mon Espace» aux 130000 membres du personnel de l’enseignement d’ici la fin de mars2019. Où en sommes-nous?

Pouvez-vous nous dresser le bilan de cette nouvelle étape?

Les résultats enregistrés en matière de fréquentation et de satisfaction des usagers sont-ils positifs et encourageants?

Qu’en est-il aujourd’hui de l’accessibilité du portail au public non marchand?

Une étude avait été annoncée pour le mois de mai dernier. A-t-elle été réalisée?

De manière plus générale, qu’en est-il de l’extension des services en ligne? De nouvelles étapes sont-elles prévues endéans les prochains mois? Le cas échéant, lesquelles?

J’espère que vous répondrez de manière exhaustive à mes questions.

M. Frédéric Daerden, vice-président du gouvernement et ministre du Budget, de la Fonction publique, de l’Égalité des chances et de la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement.

Monsieur le Député, je tenterai de vous répondre de la manière la plus exhaustive possible avec les informations dont je dispose actuellement. Je découvre un peu ces différents thèmes...Depuis mars dernier, conformément à ce que mon prédécesseur avait annoncé, la plateforme «Mon espace» permet à l’ensemble des membres du personnel de l’enseignement d’accéder, de manière très sécurisée, à leurs fiches de paie, leurs fiches fiscales et leurs demandes de prime syndicale. Ils ont également la possibilité de télécharger d’autres documents d’ordre administratif ou de consulter une série de démarches à accomplir pour progresser dans leur carrière.

Vous m’interrogez sur le bilan de cette initiative. À ce jour, plus de 31.000 comptes ont été créés et près de 2000 utilisateurs ont répondu à une enquête de satisfaction ; 94% d’entre eux ont octroyé une bonne, voire une excellente note à la plateforme. Nous pouvons donc qualifier cette expérience d’encourageante.

Je tiens évidemment l’ensemble des résultats de cette enquête à votre disposition. L’étude à laquelle vous faites référence a été menée. Elle révèle l’impossibilité d’intégrer le portail «Subventions» en l’état. Ce dernier avait été choisi, car il justifiait l’ouverture de la plate-forme «Mon espace» au secteur non marchand, élargissant sensiblement le public touché. L’extension de la plateforme ne sera cependant opérationnelle que lorsque le portail «Subventions» répondra à une série de critères satisfaisants ou lorsque d’autres démarches liées à ce secteur spécifique auront fait l’objet d’une analyse approfondie et seront intégrées dans cette plateforme.

Pour ce qui est de son ouverture à d’autres catégories d’utilisateurs, la stratégie actuelle vise à privilégier la croissance de l’offre de services adressée aux membres du personnel de l’enseignement.

Les défis ne manquent pas pour les prochaines années et nous poursuivons plusieurs objectifs: optimiser la communication bidirectionnelle entre les usagers et les agents de l’administration pour le suivi des démarches administratives en ligne, favoriser la relation entre l’administration générale de l’enseignement et les membres du personnel de l’enseignement lorsque nécessaire, augmenter le nombre de services et de démarches disponibles pour ces mêmes membres du personnel, intégrer une offre de service pour les citoyens afin de nous ouvrir à ce public, offrir un portail accessible à tous, indépendamment du handicap ou du support utilisé.

Enfin, nous envisageons une ouverture aux services publics non marchands. Pour mener à bien ces ambitions, nous avons évidemment besoin de définir un calendrier précis.

M. Yves Evrard (MR). –Monsieur le Ministre, nous disposons d’un pourcentage et je crois qu’il faut être réaliste et objectif. Vous faites preuve d’une certaine modestie dans vos propos, alors qu’un échantillonnage indiquant un taux de satisfaction de 94% relève pratiquement de la perfection.

Par ailleurs, je constate votre lucidité quant au module de subventions. Vous ne voulez pas précipiter les choses. Vous avez raison: mieux vaut attendre lorsqu’un processus ne semble pas mûr, car il risque de créer plus de problèmes qu’il n’en résout.

CRIc No7-Budget2(2019-2020)




Source : http://parlement.wallonie.be